12-06-2019 Tim Janssens

MADAM architectuur : A la recherche d'une expérience spatiale

Fin 2014, Door Smits et Marit Meganck ont ​​fondé le bureau MADAM architectuur. Une cinquantaine de projets de construction et de rénovation plus tard, leur statut de jeunes talents prometteurs a évolué et s’est transformé en celui d’architectes créatives et reconnues. La conception intelligente de la maison de repos Zonnelied à Lennik, actuellement en construction, en est une preuve éclatante.

 

Depuis plus de quatre ans, Door Smits et Marit Meganck récoltent les fruits de leur collaboration créative. Six mois après leur rencontre, MADAM architectuur est devenu une réalité. « Nous ne sommes pas spécialement féministes et nous voulions pas nous profiler explicitement en tant que ‘bureau féminin’ avec ce nom », explique Marit Meganck en souriant. « Nous voulions utiliser les premières lettres de nos prénoms et nous y avons ajouté le A d’architecture. Puis nous y avons ajouté le M final parce que nous trouvions que MADAM sonnait mieux. Et puisque nous sommes nous-mêmes deux femmes, la boucle était bouclée, en quelque sorte. »

 

Un effet de surprise positif

Décrire l’ADN architectural de MADAM architectuur n’est pas évident, bien qu'il y ait toujours un lien fort avec le lieu dans lequel un bâtiment s’inscrit. « À notre avis, c'est une exigence absolue pour une bonne architecture. Un projet émane de son environnement proche et essaye à son tour d’apporter quelque chose à cet environnement en amenant une certaine interaction. Une bonne conception doit mettre en mouvement, faire bouger, déclencher des choses. Elle ne doit pas nécessairement se démarquer, mais on doit sentir qu’elle a été pensée et réfléchie. Une architecture de qualité doit  provoquer un effet de surprise positif. »

Cet effet de surprise positif est le fil conducteur de tous les projets de MADAM architectuur. « Nos maisons ne sont pas toujours ‘lisibles’ de l’extérieur et c’est cela qui est passionnant. La façade peut déjà susciter la curiosité, en tant qu’apport subtil à l’environnement, mais nous essayons surtout de créer une véritable expérience à l’intérieur. D'une part, nous travaillons de manière rationnelle et réfléchie en termes de disposition et de circulation, et d'autre part, nous essayons de créer des lieux fascinants et attrayants en y ajoutant des petites choses discrètes, qui offrent de la variété en terme de proportions, d’entrée de lumière, de vues et de matérialité. Les espaces ne sont pas seulement organisés de manière logique et efficace, mais aussi de manière intéressante. Nous essayons ainsi de donner une impulsion de vie au schéma de base rationnel. »

 

Un lien fort avec le lieu dans lequel un bâtiment s’inscrit est à notre avis une exigence absolue pour une bonne architecture.

 

Préserver un aspect créatif

Bien qu’aujourd’hui, l’architecture implique de nombreuses préoccupations techniques et administratives, l’esthétique est et doit rester le seul et unique point de départ pour Door Smits et Marit Meganck. « Nous aimons consacrer du temps au processus de pensée créative. Cela commence souvent par un café pris sur une terrasse, avec un croquis manuel comme première ébauche. Il peut être très rafraîchissant de laisser l'ordinateur de côté et de revenir au B.a.-ba. Nous pensons qu'il est important de préserver cette création, cet aspect fondamental de l'architecture. Nous remettons toutes les deux constamment les choses en question et nous essayons de traduire de manière efficace cette attitude critique en une synergie fluide et harmonieuse, afin de toujours obtenir le meilleur résultat possible. »

Une fois que l'esquisse initiale est au point, on passe au travail de dessin numérique, mais aussi aux maquettes. « Les maquettes sont pour nous un véritable outil de conception. Dans un modèle à l’échelle, l'espace ne ment jamais, car vous visualisez les proportions. De plus, ces maquettes nous permettent de montrer la conception en toute transparence au maître d’ouvrage. Elles constituent donc un élément essentiel de notre recherche de la mise en forme idéale. Nous aimons le côté artisanal de l’architecture, qui est malheureusement de plus en plus menacée. »

 

Un sain mélange de projets

Dans le portfolio de MADAM architectuur, on trouve principalement des maisons et des appartements, bien que Door Smits et Marit Meganck se soient également aventurées dans d'autres disciplines telles que le mobilier et la conception de bureaux. Elles ont aussi conçu un établissement de soins pour personnes polyhandicapées à Lennik (centre Zonnelied), leur première réalisation ‘publique’. « Concevoir une maison de repos et de soins est très différent de concevoir une maison d’habitation, mais ce fut une expérience positive. Le caractère professionnel de projets de cette envergure nous intéresse tout autant que la dimension personnelle de petites commandes privées. Un sain mélange des deux nous paraît donc idéal. Nous ne nous intéressons pas vraiment à l’ampleur des projets, mais plutôt à la question de savoir s’ils sont réellement intéressants. Nous trouvons plaisant que les maîtres d’ouvrage sachent pour quoi nous sommes là. Après une phase où nous nous sommes fait connaître par le bouche à oreille, nous sommes aujourd’hui de plus en plus souvent contactées par des inconnus qui optent explicitement pour notre architecture. C’est évidemment très agréable, car cela nous permet de poursuivre nos ambitions - réaliser de beaux projets à valeur ajoutée - et de nous y investir corps et âme. »


  Plus d'articles: Portrait d'architecte
NEWSLETTER

Souhaitez-vous rester au courant de l'actualité du secteur de la construction ?

  S'INSCRIRE