13-06-2019 Tim Janssens

Etanchéité circulaire

Comment réintégrer nos déchets de fabrication dans nos processus de production ? C’est la question que s’est posée le spécialiste en étanchéité de toiture Derbigum à la fin des années 90. Ce qui a débuté comme une simple considération économique, est devenu un modèle d’économie circulaire, débouchant sur les produits Derbigum NT.

« En jetant nos déchets de fabrication, nous payons deux fois la facture : nous gaspillons de précieuses ressources et nous devons en plus débourser pour pouvoir les mettre en décharge », avait constaté Derbigum il y a plus de vingt ans.
Cela avait mené à la mise sur pied d’un groupe de travail spécifique, avec pour tâche le développement d’un système permettant au spécialiste de l’étanchéité de toiture de récupérer les résidus (ré)utilisables. « Ce fut – bien avant que l’on ne parle d’économie circulaire et de responsabilité sociale des entreprises – la première étape vers un modèle circulaire, qui prit de l’ampleur au fil des années », se souvient Koen Sneiders, recycling & waste manager chez Derbigum.

 

Grâce à la dimension circulaire du bitume, le toit acheté aujourd’hui peut être ensuite récupéré et recyclé.

 

Énorme défi

En 1999 déjà, Derbigum utilisait sur son site de Perwez une première version du « Macalusor », une machine inventée en interne capable de transformer sans perte de qualité des déchets de production en nouvelles membranes d’étanchéité.
« Une fois cela plus ou moins au point, nous avons recherché une solution pour les membranes usagées et déchets de pose. Un énorme défi, car il nous fallait pour cela faire appel à la bonne volonté des couvreurs, des distributeurs et du secteur de la démolition.
Depuis lors, nous parvenons à récupérer en Belgique et aux Pays-Bas 500 tonnes de déchets de chantier par an, tandis que de nombreuses entreprises de démolition sont disposées à démanteler les toitures de manière sélective. Une formule win-win qui fonctionne assez bien. En Flandre, à Bruxelles et en Wallonie, des millions de mètres carrés attendent d’être “récoltées” par notre département recyclage. La dimension circulaire du bitume est ainsi avérée : le toit acheté aujourd’hui peut être ensuite récupéré et recyclé. »

 

Part significative

Pour Derbigum, le recyclage des déchets de production, de pose et de démolition représente une plus-value considérable. « Nous croyons beaucoup dans cette évolution, d’autant plus que la qualité des déchets va en s’améliorant. Plus le temps passe, plus la part des substances goudronnées et contaminées se réduit. Actuellement, nous récupérons annuellement environ 4 000 tonnes de bitume, soit 20 % de la quantité de bitume neuf que nous achetons généralement. Etant donné qu’une membrane bitumineuse est composée pour 50 à 60 % de bitume pur, nous pourrions fabriquer 1,6 million de mètres carrés de roofing avec le bitume recyclé. Sur un volume annuel de production de 10 millions de mètres carrés de roofing, cela représente quand même une part significative », estime Koen Sneiders.

 

Boucler la boucle

Les résidus recyclés sont utilisés pour fabriquer une membrane spéciale, appelée Derbigum NT. « Celle-ci est composée d’un mélange de bitume pur avec une matière première secondaire issue de déchets de fabrication, de pose et de démolition. La sous-couche contient ainsi jusqu’à 30 % de matériau recyclé, et la membrane supérieure jusqu’à 25 %. Est-il possible techniquement d’encore augmenter la part de produits recyclés ? Oui, mais nous jouons la sécurité, conscients du fait qu’une membrane contenant des résidus recyclés ne peut en aucun cas être de moins bonne qualité. Au contraire, à la lumière des normes actuelles, de tels produits sont passés doublement à la loupe. La qualité est par conséquent suivie de très près, tant lors de fabrication que via des contrôles en laboratoire. En outre, nous remettons aux acheteurs un certificat de reprise, par lequel nous garantissons que nous reprendrons les rouleaux Derbigum NT en fin de vie. Pour les produits circulaires NT, nous sommes donc en mesure de boucler complètement la boucle.»


  Plus d'articles: info produit
INFO

Souhaitez vous plus d'info sur ce produit de Imperbel NV

NEWSLETTER

Souhaitez-vous rester au courant de l'actualité du secteur de la construction ?

  S'INSCRIRE