08-02-2019 Liesbeth Verhulst

L’hôpital Sint-Maarten : un modèle de ‘healing environment’

L’un des projets les plus remarqués de l’année écoulée est sans conteste l’hôpital général Sint-Maarten à Malines. Trois implantations obsolètes de l’hôpital régional ont été réunies en un seul bâtiment neuf, qui peut être considéré comme un modèle d’environnement de guérison (‘healing environment’).

Avec ses 654 lits, ses 96 places d’hospitalisation de jour et sa polyclinique d’envergure, il s’agit incontestablement d’un projet ambitieux. En 2007 déjà, VK Architects & Engineers avait remporté le concours d’architecture. L’équipe de construction de l’hôpital Saint-Maarten a fait œuvre de pionnière en choisissant de travailler avec un modèle BIM intégré dès la phase de conception, une technologie qui en était alors encore à ses débuts. « La notion de ‘research based design’ était alors aussi en plein essor », se souvient Erik Vereecken, Directeur de projet Healthcare chez VK Architects & Engineers. « Nous avons basé nos concepts de ‘healing environment’ sur la recherche scientifique. Pour faire simple, nous avons tout ramené à quatre principes de base : nature et paysage, l’expérience de la lumière naturelle, intimité et vie privée, ainsi que la prévention de l’ennui.  Un cinquième élément, lié aux quatre autres, est trouver son chemin ou une orientation bien pensée. »

 

Symbiose entre cinq éléments

On retrouve ces cinq éléments intelligemment réunis dans le nouvel hôpital Sint-Maarten. « L’orientation est très intuitive parce qu’elle est intégrée dans le concept de base de l’hôpital », explique Erik Vereecken. « Tous les départements viennent se greffer sur une colonne vertébrale centrale. L’identité de celle-ci est renforcée par l’œuvre d’art de Koen van den Broeck qui est reproduite sur les façades-rideaux, et reste toujours visible quand on se trouve sur cet axe central. Nous créons de l’intimité par le caractère domestique des chambres. Nous faisons entrer dans l’hôpital le plus de lumière naturelle possible pour ne pas perturber le rythme entre le jour et la nuit. Nous rendons la promenade intéressante grâce à des placettes intérieures et à l’œuvre d’art sur les façades. »

Pour ces façades-rideaux comme pour les fenêtres, l’entrepreneur général MBG a travaillé avec Reynaers Aluminium. Ces fenêtres, du type CS77-HI, sont précisément une composante vitale de la notion de ‘healing evironment’. Erik Vereecken: « Ces très grandes fenêtres procurent à chaque chambre une vue sur la nature alentour ou sur les grands patios intérieurs. Les toitures végétalisées, visibles depuis les chambres, et les patios contribuent à la perception de la nature. La forme organique des lamelles des protections solaires évoque également la nature. »


Menuiseries extérieures sur mesure

Ces lamelles sont une solution que Reynaers Aluminium a développée spécialement pour l’hôpital Sint-Maarten, sur base d’une étude réalisée par VK Architects & Engineers. Leur forme ondulante particulière est le résultat de choix tant esthétiques que pratiques des concepteurs. « Une protection solaire a pour fonction d’empêcher la surchauffe. »  Grâce à la forme ondulante, nous avons pu garantir la vue depuis les chambres, ce qui est important pour la perception de la nature. L’inclinaison des lamelles, leurs différentes positions, tout a été simulé en phase de conception par Architects & Engineers pour obtenir un confort optimal dans le bâtiment. MBG, Reynaers Aluminium et Couwenberg & Schellens Metaalconstructies se sont mis au travail et ont développé un système intégré, après une série de tests sur notamment la faisabilité et la résistance au vent, avec une belle réussite à la clé », se réjouit Erik Vereecken.  

« Le défi a consisté à optimaliser, de concert avec Reynaers, l’usage du matériau, le montage et la logistique », explique Martin Hoefnagels, du constructeur alu Couwenberg & Schellens Metaalconstructies. « De plus, les lamelles ne sont pas toutes totalement identiques, ce qui a demandé un dessin détaillé de chaque élément au préalable. Nous parlons ici de 15 000 lamelles que nous avons placées en à peine cinq mois.  Pour les façades-rideaux également, une bonne préparation fut cruciale. Chaque vitrage est rendu unique par l’œuvre d’art.”

 

Architecture de qualité

« Tous les différents éléments qui font un ‘healing environment’, sont aujourd’hui considérés comme de bonnes pratiques d’exécution. Ce qui fait de l’hôpital Sint-Maarten un cas unique est la symbiose entre les éléments.  Le ‘healing environment’ est vraiment palpable, ce qui prouve que l’architecture est aussi au point. Une bonne architecture et ‘healing environment’ sont en fait synonymes », conclut Erik Vereecken. 

LOCALITÉ Malines
ARCHITECTE VK Architects & Engineers
STABILITÉ Sweco
TECHNIQUES Ingenium
ENTREPRENEUR GÉNÉRAL MBG
MENUISERIES EXTÉRIEURES Reynaers Aluminium

 


  Plus d'articles: Reportage
Fiche projet
NEWSLETTER

Souhaitez-vous rester au courant de l'actualité du secteur de la construction ?

  S'INSCRIRE